Observatoire de l'AB

Index de l'article

logo ORAB vert RVB

 L’ABP est l'Observatoire Régional de l’Agriculture Biologique (ORAB) en Picardie en convention avec l’Observatoire National de l’Agence Bio et en partenariat avec le Conseil général de l’Aisne et la DRAAF Picardie.


Les objectifs de l’ORAB Picardie sont de présenter les grands chiffres de la bio en Picardie, d’expliquer l’évolution et de cerner les potentiels de développement régionaux.

 

 

  ==> Télécharger l'Observatoire régional de l'agriculture biologique en Picardie 2015

Pour la 4ème année d’édition de l’Observatoire de l’Agriculture Biologique en Picardie, nous présentons des chiffres, de la fourche à  la fourchette, qui évoluent toujours très positivement. Ce travail est réalisé à partir des réponses des producteurs et des transformateurs, complétées par des données de l’Agence Bio, du Pôle de Conversion Bio Picardie et de Copasol. L’objectif est de permette aux différents professionnels qui s’intéressent à l’agriculture biologique, de prendre des repères vis-à-vis de leurs projets. De façon sous-jacente, c’est aussi l’occasion pour nous de connaitre les acteurs de la bio et de construire un réseau qui permette un développement harmonieux de la bio.

La consommation biologique française poursuit son développement à 2 chiffres avec une progression de +10% entre 2013 et 2014 pour un marché biologique de 5 milliards d’euros. Et pour cause, les français sont de plus en plus nombreux à consommer des produits bio et de plus en plus souvent (6 français sur 10 consomment régulièrement des produits bio, contre 5 sur 10 en 2013).

La production bio se développe en conséquence avec une vague de conversion aussi bien au niveau national (+200 000 hectares au premier semestre 2015) qu’au niveau régional. En Picardie, ce sont +1 466 hectares convertis entre janvier et aout 2015 et 4 334 ha potentiels à venir alors que les surfaces Bio ou en deuxième année de conversion totalisent 11 825 hectares cultivés par 282 agriculteurs Bio (au 2ème semestre 2015).

Les raisons de cet engouement pour le bio sont plurielles :

  • Un label reconnu par le consommateur avec un message clair
  • La prise de conscience sociale liée à la protection de l’environnement, la santé
  • L’emploi
  • La diversification paysagère et la création de dynamiques de territoires

La présence d’acteurs des filières qui ont su être pionniers et s’investir depuis plus de 30 ans dans ce sens a permis ce développement. Aujourd’hui, la majorité les secteurs de l’agroalimentaire sont certifiés et il est aisé pour les producteurs de trouver des débouchés ou de se rapprocher de leurs organismes collecteurs pour étudier les possibilités de passage en bio.

187 opérateurs et 56 distributeurs sont certifiés en région (sans compter les distributeurs qui vendent des produits préemballés ou qui bénéficient d’une dérogation de certification). L’ensemble des filières sont collectées et les plus dynamiques sont les céréales, les légumes, les œufs, le lait, la filière viande, l’arboriculture, la viticulture… Les opérateurs bio de Picardie sont à la recherche de nouveaux producteurs pour répondre à une demande sociale forte.

Aujourd’hui en région, 525 acteurs biologiques sont certifiés, ils emploient près de 1300 personnes et génèrent un chiffre d’affaire Bio de près de 80 millions d’euros.

La relocalisation des filières, avec des mises en lien entre producteurs et réseaux de distribution bio et la restauration hors domicile en région, ainsi que la vente directe, continuent également leur progression et occupent les équipes de l’ABP au quotidien. Cela rend les territoires plus dynamiques, par la création d’emplois, la diversification des paysages et la création de lieux d’accueils du public.