Généralités sur la bio

Index de l'article

Qu'est-ce-que la bio?

Les Principes de l’agriculture biologique

Champ bio et ruche

L’Agriculture Biologique est un mode de culture et d’élevage fondé sur les principes de santé, d’écologie, d’équité et de précaution.

La production en agriculture biologique est respectueuse de l’environnement, des équilibres naturels (sols, animaux, plantes), de la biodiversité, du bien-être animal, sans produits chimiques de synthèse (engrais, pesticides) et sans OGM (organisme génétiquement modifié).

La bio privilégie la prévention aux actions curatives et vise à la préservation des sols, des ressources naturelles en eau et de l’environnement, au maintien et à l’autonomie des agriculteurs. L’agriculture biologique constitue aujourd’hui le modèle le plus abouti d’une agriculture durable.


 


Comment reconnaître les produits bio?

Les produits issus de l’agriculture biologique sont identifiables grâce aux labels qui répondent à un cahier des charges spécifique. L’application de ce cahier des charges est rigoureusement et systématiquement contrôlée à tous les niveaux de la filière (production, transformation et distribution) par des organismes certificateurs indépendants (Ecocert, Qualité France, SGS-ICS, Certisud, Certis…).

Les deux labels principaux

  • EurofeuilLe label européen “Eurofeuille” est obligatoire sur les produits (viandes, poissons, produits laitiers, productions végétales, produits transformés) respectant le cahier des charges de l’agriculture biologique de l’Union Européenne. “L’agriculture biologique correspond à une agriculture à haute valeur ajoutée, plus autonome, plus économe, et sans impact négatif sur les ressources naturelles, la santé et l’environnement”. (Parlement Européen, 2000). www.ec.europa.eu/agriculture/organic/home_fr


  • Ab-logoLe label français, propriété du Ministère de l’Agriculture. D’usage volontaire, le label AB désigne les produits, transformés ou non, issus de l’agriculture biologique obéissant au cahier des charges européen. www.agencebio.org


 


Des labels et chartes privés

Encore plus exigeants et complémentaires des labels principaux.

  • Logo Nature  progresNature & Progrès datant de 1964, l'association gère ses propres cahiers des charges indépendamment de la réglementation européenne. Nature & Progrès défend les Systèmes participatifs de Garantie, alternatifs à la certification par tiers, et garants de l’approche solidaire qu’intègre le mouvement de la bio. www.natureetprogres.org



  • LogoFarbLabel Demeter, marque mondiale de l’agriculture bio-dynamique, atteste que le produit répond au cahier des charges spécifique de la bio-dynamie. La bio-dynamie tient compte des rythmes cosmiques pour déterminer les périodes d’intervention et utilise des préparations d’origine végétale, animale et minérale spécifique.
    www.bio-dynamie.org



  • bio cohérenceBio Cohérence, marque collective créée en 2008 et portée par des producteurs, des transformateurs, des distributeurs et des consommateurs. Elle certifie des produits qui répondent à un cahier des charges exigeant, à une charte et à la réalisation d’un autodiagnostic : fermes 100% bio, sans OGM, produits transformés en France à partir de matières premières françaises (entre autres) et qui s’inscrivent  dans une démarche de progrès respectant des objectifs écologiques, économiques et environnementaux. La marque collective garantit des produits de qualité dans le respect de la Terre, des animaux et des hommes. www.biocoherence.fr


 


Les idées reçues sur la bio

Des idées reçues circulent sur l’agriculture biologique car ce mode de production soulève de nombreuses questions :

  • La bio peut-elle nous nourrir tous ?

Plusieurs études le prouvent en effet. Début 2011, Olivier De Schutter, Rapporteur Spécial des Nations Unies pour le Droit à l'Alimentation, a démontré que l'agroécologie peut doubler la production alimentaire de régions entières dans le monde en 10 ans tout en réduisant la pauvreté rurale et en apportant des solutions au changement climatique.

  • Consommer bio coûte-t-il vraiment plus cher ?

Il est vrai que les produits bio vendus en magasins sont plus chers que les produits non-bio. Mais il faut comparer des produits équivalents. Les produits bio sont de meilleure qualité que les produits non bio (sans pesticide, sans OGM), et ils n’engendrent pas de coût pour la société (dépollution de l’eau, dépenses de santé publique, etc.)

  • La bio est-elle archaïque ?

Au contraire. Pour réussir, les producteurs bio sont dans l’obligation de s’appuyer sur les connaissances les plus abouties du fonctionnement physiologique des plantes et des animaux. Ils sont ainsi amenés à agir avec une très grande précision du point de vue agronomique.

Télécharger le petit Guide pour vos amis biosceptiques